hold'em poker club seysses Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Simuler la Faiblesse

 
Répondre au sujet    hold'em poker club seysses Index du Forum » Apprendre et Parler "Poker" » Règles et Techniques Sujet précédent
Sujet suivant
Simuler la Faiblesse
Auteur Message
Micka
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2011
Messages: 333

Message Simuler la Faiblesse Répondre en citant
Principe général :

La ligne qui va être présentée vise à provoquer un Bluff en simulant une faiblesse à la turn, après avoir misé sur le flop. Elle va s’appuyer sur la position de l’attaquant et le continuation Bet Il s’agit d’exploiter le jeu de position et l’agressivité de l’adversaire, en jouant hors position une main qu’on a relancée préflop, afin d’en dégager un maximum de value.


On sait que dans le cas d’une relance préflop, vous toucherez le flop dans 40% des cas environ. Le C-bet est devenu, un move classique dans les 60% des cas où le flop n’aura pas été rencontré.
La ligne que nous allons présenter ici pourra être utilisée lorsque le flop sera venu améliorer votre main, et elle s’appuie sur le fait que votre mise au flop sera considérée par votre adversaire comme un C-bet classique c'est-à-dire un semi-bluff.

La mise sera donc facilement payée et vous pourrez alors profiter du fait que vous serez le premier à parler à la turn pour montrer un signe de faiblesse qui incitera votre adversaire à miser en checkant. Vous voyant sur Cbet une simple mise de sa part lui permettra d’emporter le pot. Mais là est le piège : vous ne passerez pas mais vous pourrez soit le payer et reproduire la même tactique sur la river, soit le relancer immédiatement, en espérant qu’il paye !

Le but est d’extraire de ce joueur le maximum de jetons. La ligne classique, en effet, qui aurait consisté à miser flop et turn, en ne laissant pas l’occasion à votre adversaire de bluffer, aurait été beaucoup moins profitable. En effet vous gagnez plus de jetons en faisant un check raise sur son ouverture à la turn car vous gagnez sa mise et son call éventuel tandis que dans le cas de la ligne classique il foldera le plus souvent sur votre ouverture à la turn et vous ne lui prenez plus de jetons après le flop.

Ligne d’enchère :




TEXAS HOLDEM NO LIMIT TOURNAMENT
Siège 1: Joueur A : 6500 in chips
Siège 2 : Joueur B : 4900 in chips
Siège 3 : Joueur C : 7700 in chips
Siège 4 : Joueur D : 2200 in chips
Siège 5 : Hero : 8600 in chips
Siège 6 : Joueur F : 6550 in chips
Siège 7 : Joueur G : 2275 in chips
Siège 8 : Joueur H : 10520 in chips
Siège 9 : Joueur I : 6560 in chips

Dealt to Hero :


Ante / Blinds
Joueur A post small blind 50, Joueur B post Big blind 100
PRE-FLOP:
Joueur C folds, joueur D folds, Hero raise to 300, Joueur F folds, Joueur G folds, Joueur H call 300, Joueur I folds .

FLOP:
,
,
.

Hero bet 450, joueur H calls 450.

Turn:
,
,
,
.
Hero check, joueur H bet 1200, hero raise 2000 to 3200.




Vous avez relancé en début de parole avec
à 300 et vous avez été payé par le cut off.
Le flop vous donne une très forte main, ici un brelan de rois, et aucun danger immédiat puisque le flop n’est pas drawy (peu de tirages probables). En tant que relanceur initial, vous allez la plupart du temps effectuer un C-bet sur ce genre de flop, donc c’est ce que vous faites ici.

Votre mise de 450 au flop passera le plus souvent pour un C-bet parfaitement attendu et les adversaires payeront avec une petite paire, un bon as, et évidemment avec un roi. Le check à la turn, (après un petit temps d’attente, pensez aux timing tells !) qui entre dans la catégorie des check-for induce bluff, va donner une impression de faiblesse qui fera miser l’adversaire avec une grande partie de sa range de call préflop. En fonction du stack sizing, vous pourrez alors relancer comme dans l’exemple ci-dessus, ou envoyer tapis si le rapport entre la taille de votre stack et la taille du pot le permet.



Conditions nécessaires à sa mise en œuvre :

1-Vous devez avoir une main avec une très bonne équité (c'est-à-dire une main que le flop a amélioré, typiquement un brelan ou une double paire.)

2- Vous devez jouer le coup hors position (oop) par rapport au joueur qui a callé votre relance préflop

3- La texture du board doit vous permettre d’offrir une carte gratuite sans trop de danger, au cas où l’adversaire check derrière vous (check behind) au lieu de miser sur la turn.

4-Votre adversaire doit être perceptif et de niveau 2, afin qu’il ressente le check turn comme une marque de faiblesse. De plus il doit s’agir d’un joueur actif.

5-Votre adversaire doit avoir un tapis suffisant pour vous offrir une cote implicite intéressante.

Conditions de non mise en œuvre :

1- Le tableau (board) permet de nombreux tirages, qui excluent la possibilité de laisser une carte gratuite à votre adversaire en checkant au turn.

2- Votre main n’est pas assez forte pour laisser une carte gratuite (top paire top kicker par exemple).

3- Votre adversaire sort de la ligne, par exemple en relançant votre mise au flop, auquel cas la tactique n’est évidemment plus applicable.

4- Vous devez avoir dans vos propres statistiques un certain pourcentage de C-Bet, afin que votre ligne soit crédible. Si vous ne pratiquez pas ou peu le C-bet habituellement, l’adversaire perceptif verra votre mise pour ce qu’elle est en fait réellement, à savoir un value bet.

Détection de la ligne chez l’adversaire :

Si votre adversaire est un joueur sérieux, que vous jugez d’un bon niveau et que vous le voyez, dans un coup en tête à tête checker la turn sur un board qui ne comporte pas de danger flagrant, après avoir effectué un C-bet au flop, méfiez-vous !

Souvent un bon joueur effectuera un deuxième barrel sur ce genre de board, en ayant été l’agresseur initial. Le check devra alors plus être considéré comme un piège, puisque le fait que vous ayez callé préflop et flop lui aura indiqué que vous avez un jeu qui vous permettra de croire que vous pouvez gagner, et qu’il pensera que son check turn vous aura mis en confiance.

Contre tactique applicable :

Si vous pensez que le check de votre adversaire est un piège, il y a deux optiques possibles : soit vous n’avez rien, ou pas grand-chose, et le plus sage sera évidemment de checker derrière lui, soit vous avez une main à tirage et là aussi le check pour obtenir la carte gratuite sera la meilleure tactique.

Dans le cas particulier où vous auriez vous-même le jeu max et dans ce cas seulement, si vous êtes convaincu que votre adversaire essaye de vous piéger, laissez-vous tomber dans le piège et misez sur son check ! Il relancera souvent, et vous pourrez alors envoyer tout votre tapis !

Conclusion :

Cette tactique permet de valoriser une grosse main quand le board le permet, en simulant la faiblesse sur la turn pour induire un bluff chez l’adversaire. Elle sera particulièrement profitable contre de bons joueurs, perceptifs et agressifs, et qui interpréteront cette ligne comme un abandon après un C-bet raté.


Ven 3 Aoû - 15:34 (2012)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Ven 3 Aoû - 15:34 (2012)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    hold'em poker club seysses Index du Forum » Apprendre et Parler "Poker" » Règles et Techniques Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com