hold'em poker club seysses Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
La Selection de la Table

 
Répondre au sujet    hold'em poker club seysses Index du Forum » Apprendre et Parler "Poker" » Règles et Techniques Sujet précédent
Sujet suivant
La Selection de la Table
Auteur Message
Micka
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2011
Messages: 333

Message La Selection de la Table Répondre en citant
Pour gagner au poker, de multiples facteurs entrent en ligne de compte. 90% de vos décisions seront prises à la table, mais avant d'en être là, d'autres décisions déterminantes interviennent. Nous allons étudier dans cet article un de ces éléments: la sélection de table (« game selection »).

Commençons les informations présentes sur le lobby de la room: le trafic, repérable au nombre de tables dans une limite donnée, les types de tables à 10 ou à 6 joueurs, le nombre de joueurs en attente...etc.

Examinons les données pertinentes affichées dans le lobby des rooms.

Indicateurs de la room

-Le flop% (nombre de joueur en moyenne dans le coup) est l'indicateur le plus pertinent.

D'un point de vue stratégique, il est conseillé d'avoir un style de jeu en décalage à celui de la table. Ce n'est pas la garantie d'une bataille facile mais ce sont des bases saines pour la mener. Et comme la majorité des joueurs sont serrés, il devient clair que choisir les tables avec un flop% maximum présente beaucoup d'avantage.

Les joueurs larges (loose), qu'ils soient trop ou pas assez agressifs perdent souvent de l'argent, et plus vite qu'un joueur serré. Les tables larges sont les tables les plus profitables si vous avez un « edge » c'est-à-dire si vous avez un avantage sur la table.

Considérons qu'une table est serrée, en short-handed, lorsque le flop% est inférieur à 20% et large (loose) lorsque le flop% est supérieur à 25%.

-Le pot moyen est un indicateur de l'agressivité à la table: elle représente la somme moyenne qu'investissent les joueurs par pot.

Si vous vous sentez serein sur la limite, un gros "pot moyen" peut être plus lucratif.

Malgré tout, cet indicateur est peu précis et sera complété avantageusement par les données du tracker.

-Le nombre de main/h est un indicateur non-pertinent tant nombre de paramètres peuvent l’expliquer.

Ces indications préliminaires devront être affinées par une bonne utilisation du tracker et des notes que vous prenez sur les joueurs.

Indicateurs du tracker

Le tracker est un formidable outil d'analyse pour le joueur de poker. Toutes les situations passées autour des tables y sont enregistrées sous forme de statistiques. Cela donne aux joueurs des données sûres, bien plus que ne l'est notre mémoire sélective.

Concentrons-nous d'abord sur les données fondamentales que le tracker va compiler

-Le nombre de mains de l’échantillon : bien qu'une centaine de mains soit souvent suffisant pour avoir une idée globale du comportement adverse, il est impossible de se livrer à une analyse plus poussée ou même d'utiliser d'autres statistiques sans un échantillon plus représentatif.
J'attire votre attention sur ce point car je vois souvent des joueurs faire des raisonnements sur la base d'une statistique dont le nombre d'occurrences est largement insuffisant pour être significatif.

-Le VPIP% est la fréquence à laquelle le joueur mets volontairement de l'argent dans le pot pré flop, c'est à dire chaque mise volontaire hormis la mise forcée des blinds. C'est une statistique fondamentale qui permet de situer le joueur sur le spectre serré-large.

-Le PFR% est la fréquence à laquelle le joueur relance pré flop. Il s'agit du décompte du nombre de mises quand le pot n'a pas été ouvert cumulé avec les relances sur des ouvertures adverses.

Cette statistique est à mettre en relation avec le VPIP. Il est préférable d'avoir un ration VPIP/PFR qui tend vers 1. La raison est simple: en étant le dernier agresseur pré flop, vous bénéficierez du leadership dans le coup ce qui assure une supériorité tactique permettant de gagner des pots avec un simple continuation bet.

-L' Aggression Factor se calcule ainsi: (relances + mises) / Calls. Si l'AF est inférieur à 1, le joueur aura tendance à payer (call) plutot que miser ou relancer. Cette statistique permet d'adapter votre comportement face à chaque adversaire. Il y a corrélation entre l'AF des joueurs à la table et le pot moyen. Plus les joueurs seront agressifs, plus le pot grossira rapidement.

-Le 3bet% indique la fréquence à laquelle le joueur relance une mise (bet) adverse. Comme l'AF, il est intéressant de regarder les positions de 3bet. Certains joueurs en abusent en position, d'autre sont très actifs depuis les blinds.

L'analyse de ces données va également vous permettre de trouver les faiblesses du jeu adverse. Je pense notamment aux joueurs qui ne défendent pas assez leurs blinds ou à ceux qui paye (call) beaucoup hors de position dans les pots relancés (3bet).

Il est par exemple intéressant de s'assoire deux places avant un joueur qui ne défend pas assez sa grosse blind ou d'être en position sur un joueur qui a tendance à payer (call) les 3bet, jouer des gros pots sans la position, et sans le lead pré flop est souvent EV- .

D'autres outils sont accessibles via internet pour profiler les joueurs. PokerTableRating (PTR), donne des informations sur les tables de cash-game de tous les sites affiliés. Il permet de savoir si des amis jouent sur des tables. Par ailleurs le site propose bien d'autres fonctionnalités associées.

Ce site est très intéressant si votre bankroll (capital jeu) est répartie sur plusieurs rooms pour optimiser votre sélection de tables.
D'autres sites web vous permettent d'acheter des millions de « hand history » récentes, c’est très utile d'avoir une meilleure connaissance de l'aquarium dans lequel vous vous apprêtez à plonger.

J'ai plein d'information, mais je ne sais toujours pas comment sélectionner ma table !

A la lecture de ces données de votre tracker, vous allez pouvoir dégager un profil élémentaire de vos adversaires. Il est possible d'identifier les tables qui vont semblent profitables ainsi que la meilleure place où s'asseoir. Cela vous permet aussi d'ajuster votre jeu.

Pour plus d'efficacité dans votre sélection et positionnement à la table, quelques vérités méritent d'être rappelées:

-Un adversaire agressif est plus difficile à jouer qu'un adversaire passif, car il aura plus tendance à vous attaquer ou à contre-attaquer. Les pots créés sont plus gros et peuvent vous faire sortir de votre zone de confort.

-La variance est plus grande en présence de joueurs agressifs

-Un joueur qui 3bet beaucoup en position est difficile à jouer .

Lorsque vous évaluez (scout) les tables, d'autres informations sont à examiner et notamment la taille des stacks. Les régulars sont généralement cavés au maximum mais aujourd’hui les « short stacker » prolifèrent aux tables.

Le jeu short-stack (dite « Stratégie du Petit Tapis ») n'est pas très élaboré mais il possède néanmoins ses propres règles pour être efficace. Ce sont souvent des joueurs peu profitables quoique certains short stacker ne les appliquent pas. Et se faisant offre une meilleure rantabilité.

Au fur et à mesure, vous allez apprendre à connaitre les différents joueurs opérant sur le site. Ceux que vous croiserez le plus souvent sont les joueurs que l'on dit "régulars". On désigne ainsi les joueurs qui sont régulièrement autour des tables, sans considération pour leur niveau de jeu.

Si vous décidez d'étudier les jeux adverses avec votre tracker, je vous conseille de vous concentrer sur ces derniers.
Etablissez des catégories ayant du sens pour vous. Ainsi et par exemple:
- mauvais régular (peu inventif ou inventif à mauvais escient, il essaie mais n'y arrive pas bien).
- régular décent (difficile de gagner beaucoup contre eux, bons joueurs)
- excellent régular (meilleur que vous, sauf si vous êtes vous-même excellent, intéressant à jouer dans une optique d'amélioration. Il pourrait monter de limite mais ne le fait pas).

Les mauvais régulars sont une aubaine car ils jouent souvent sur plusieurs tables.
Essayez toutefois de regarder à combien de tables joue chaque régular, entre 5 et 10 tables, la qualité du jeu proposé chute drastiquement. Il est possible de jouer son A-game (son meilleur jeu) sur 4-5 tables, c'est impossible sur 8 ou 10 tables.
Repérez ceux qui ne jouent pas leur A-game.

Concernant les joueurs exploitables, je les sépare en deux catégories. Le jeu large et passif (l'éléphant dans la classification d'Hellmuth, le "fish" en langage internet), qui ne connait qu'une seule action: le call.
Et le joueur large et agressif (LAG, le chacal pour Hellmuth, le "donkey" en langage internet) et qui ne connait qu'une seule action également: le raise/push/boite/allin/"allezpapa".

Ces joueurs jouent à l'instinct et sont autour des tables pour voir des cartes et satisfaire leur curiosité pour les uns, envoyer du lourd et dominer pour les autres. Ce sont ces joueurs qu'il faut rechercher.

J'ai une préférence pour les mauvais LAG car ils créent beaucoup d'action aux tables, de gros pots et peuvent "chauffer" les autres joueurs.

Au bout de quelque temps vous reconnaitrez les pseudos rapidement et pourrez jauger une table en un clin d'oeil. Qui sont les régulars, qui sont les shortstacker, qui sont les larges passifs et qui sont les mauvais LAG.

Lorsque la table est repérée, il nous faut savoir ou s'assoir.
Dans l'absolu, il est toujours mieux d'avoir la position sur un adversaire désigné, mais il y a des cas où c'est essentiel.

Le cas typique concerne les joueurs très agressifs qui 3bet beaucoup pré flop et bet ou raise beaucoup post flop. Ce type de profil assis à votre gauche va vous compliquer la vie.

A l'inverse, la position est moins importante contre les joueurs passifs puisque même avec la position, ils vous laisseront imprimer votre rythme au coup.

Enfin, pour augmenter les chances de vous assoir au bon endroit, sélectionnez d'abord les tables ou il y a plus d'une place libre. 


Quelques exemples de table:

Vous êtes en position 1, le joueur 2 est à votre gauche.

Table 1

2/large passif 3/mauvais regular 4/mauvais regular 5/mauvais LAG 6/mauvais LAG

C'est la table de rêve. Le joueur large/passif est à votre gauche, ce qui n'est pas un problème car il ne profitera pas de sa position pour vous mettre la pression. Ensuite viennent les deux mauvais régulars.

Vous avez étudié leur jeu et vous savez que 3 ne protège pas assez sa big blind et que ni 3, ni 4 ne 3bet suffisamment. Vous êtes en position sur des joueurs larges et agressifs.
Ils seront les moteurs de la table et la position vous permettra de choisir tranquillement les mains que vous savez profitables contre ce genre de joueur. De plus, la faiblesse relative des mauvais régulars vous assure de ne pas être « squeezé » régulièrement si vous payez (call).
Enfin le joueur loose passif après vous est un faiseur de cote, car vous savez qu'il vous suivra souvent pré flop.

Table 2

2/excellent regular 3/loose-passif 4/mauvais regular 5/mauvais LAG 6/regular décent

Une bonne table. Un excellent régular a la position sur vous mais vous êtes en position sur le chacal (large agressif ou donkey). La présence de l’éléphant (large passif – le « fish ») assure une certaine rentabilité à la table.

Table 3

2/regular décent 3/regular décent 4/regular décent 5/regular décent 6/regular décent

Une mauvaise table. Difficile de gagner de l'argent sur le long-terme car ces joueurs ne commettent pas de grosses erreurs et ne sont pas exploitables.

Table 4

2/mauvais LAG 3/excellent regular 4/large-passif 5/excellent regular 6/mauvais regular

Une table très intéressante.
Votre position n'est pas optimale (à l'exception du mauvais régular) mais il y a de l'argent à gagner et beaucoup d'expérience à acquérir ici.
Le donkey et l'excellent régular vont vous poser des problèmes qui méritent réflexion. Sur cette table il est préférable de jouer son meilleur poker (A-game).

Ce genre de table entraine également beaucoup de variance. Ne jouez pas au dessus de votre bankroll (« underrollé ») sous peine d'être trop prudent (ou « scared money ») et de vous faire marcher dessus.

C'est tout?

Avec tous ces outils à votre disposition, il n'y a pas d'excuses pour ne pas bien sélectionner vos tables, quelque soit le but que vous vous donnez pour la session (profit maximum, entrainement, étude...).

Gardez en tête qu'essayer de trouver des tables adaptées à votre profil est moins intéressant que d'adapter votre profil à la table, mais c'est plus lucratif.

Soyez également attentif aux circonstances. Si celles-ci deviennent trop défavorables, il est peut-être préférable de ne pas livrer bataille. Si les paramétres qui vous ont fait vous assoire ont évolués, il est peut-être temps de quitter la table.


Lobby cash-game Everest Poker


Cliquez pour zoomer


Lobby cash-game Fulltilt


Cliquez pour zoomer


Lobby cash-game Party Poker


Cliquez pour zoomer


Ven 3 Aoû - 15:31 (2012)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Ven 3 Aoû - 15:31 (2012)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    hold'em poker club seysses Index du Forum » Apprendre et Parler "Poker" » Règles et Techniques Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com